Aucune image   GameCard CoH/CoV 30j
Cartes prépayées

Fiche détaillée

Introduction



Au commencement de notre univers, il n'y avait que la Création. Deux mondes subsistaient, deux entités, deux camps. Le Paradis et l'Enfer. Ces deux mondes étaient si différents qu'un conflit inéluctable éclata, un conflit qui s'annonça comme éternel.

Quelle fut la raison d'une telle confrontation ? Un voile semble obscurcir l'histoire. De ce que l'on sait, les deux camps ont leur propre but. Tandis que le Paradis souhaite préserver le status quo, l'Enfer veut réellement prendre l'ascendant sur ce dernier et s'accaparer le contrôle de toute la création. On imagine facilement comment deux mondes si différents ne pouvaient pas rester de sympathiques voisins. Finalement, la fin de ce conflit ne devait aboutir qu'à une seule issue : le règne par l'un ou l'autre camp sur toute la création.

Un conflit sur un plan supérieur


Le Paradis



Le Paradis est le lieu des forces de la Lumière, habité par ceux qu'on appelle les Anges, dont les armées sont commandées par les Archanges du Conseil Angiris. A l'image d'un paradis comme on peut l'imaginer, les Anges aspirent à épurer le monde de la souffrance, de la douleur et de la tristesse… De vrais anges.

Cinq Archanges dirigent le Conseil Angiris :
  • Auriel
  • Imperius
  • Itherael
  • Malthael
  • Tyrael

Toutes les décisions sont prises au sein de ce Conseil, au terme d'un vote parmi les Archanges. Inarius était également Archange au sein du Conseil, mais son départ fut précipité pour des raisons que nous dévoilerons par la suite.

L'Enfer



A l'image des archanges au Paradis, l'Enfer possède aussi ses fortes têtes : les sept Grands Démons. Ces démons se divisent en deux castes : les Démons Mineurs et les Démons Majeurs.

Quatre est le nombre de Démons Mineurs :
  • Duriel, Seigneur de la Douleur.
  • Andariel, Maitresse de l'Angoisse.
  • Belial, Seigneur du Mensonge.
  • Azmodan, Seigneur du Péché.

Les trois Démons Majeurs sont en réalité trois frères, régnant d'une main de maitre sur l'Enfer tout entier :
  • Mephisto, Seigneur de la Haine.
  • Baal, Seigneur de la Destruction.
  • Diablo, Seigneur de la Terreur.

Tandis que les Démons Mineurs s'affrontaient pour leurs propres portions de territoires, les Trois frères étaient sans contestations ceux qui contrôlaient l'Enfer tout entier.

Le Grand Conflit



Le Grand Conflit symbolise ce combat perpétuel entre le Paradis et l'Enfer. En tout endroit de la Création, Anges et Démons se livrèrent une bataille sans merci. L'une des plus impressionnantes fut sans doute l'attaque livrée par l'Ange Izual, lieutenant de l'Archange Tyrael, sur la Forge des Enfers.

Izual, détenteur de l'épée runique Azurewrath, s'attaqua à la Forge de l'Enfer dans le but de détruire l'épée Shadowfang qui y était forgée. Cette attaque ne tourna pas en faveur de l'ange. Largement en infériorité numérique, Izual fut capturé et, malgré sa force et son courage, fut perverti par l'Ombre, devenant ainsi un serviteur des Démons. Il devint un ange déchu, lié malgré lui au pouvoir de l'Enfer. Cette attaque ne fut néanmoins pas inutile, puisque l'épée Shadowfang ne put être finalisée et resta beaucoup moins puissante qu'Azurewrath.

Le Grand Conflit ne put déterminer de vainqueur. Chacune des deux puissances a cherché un moyen de renverser l'autre, mais sans succès. Pendant un temps qui sembla être une éternité, aucun camp de réussit à prendre l'avantage. Puis vint un évènement qui fit stopper cette guerre perpétuelle. Un évènement qui ne fut pas prévu, et dont les conséquences furent sans précédentes : la naissance du monde des humains, Sanctuaire.

Sanctuaire



Le monde des humains est l'œuvre d'un Archange, Inarius, qui appartenait autrefois au Conseil Angiris. Fatigué des conflits et des guerres incessantes entre Anges et Démons, Inarius décida de créer un monde où ses semblables Anges et Démons pourraient rester en paix, loin du Grand Conflit. Un havre paradisiaque digne des grands clubs de vacances quoi, mais sans la brochure.




Sanctuaire fut alors le nom de ce monde, et avec lui fut créée la Pierre-Monde, qui avait pour but de cacher l'existence de ce monde au Paradis et à l'Enfer.

Les Anges et Démons vivant en harmonie sur Sanctuaire créèrent la première génération d'êtres humains : les Nephalems. Ces derniers avaient le potentiel de leurs créateurs, un potentiel puissant qui combinait celui des Anges et des Démons.

Inarius et Lilith, fille de Mephisto, mère d'Andariel et reine des succubes, s'amourachèrent et de leur relation naquit Rathma, un de ces Nephalems. Cette union entre un Ange et un Démon était un symbole de Sanctuaire, de la volonté de mettre une croix sur le Grand Conflit.

Toutefois, Lilith avait un autre plan en tête. Les Nephalems créés, ils pouvaient former une armée à sa solde, une armée dont la puissance serait inégalée. Elle assassina donc tous les Anges et Démons présents sur Sanctuaire, excepté son bien aimé Inarius (oh que c'est choupinet), et commença ses desseins de conquête. Inarius, lui, n'était pas de cet avis. Il préférait faire des Nephalems des sujets qui le vénèreraient tel un dieu. Afin de contrecarrer les noirs desseins de Lilith, il altéra le pouvoir de la Pierre-Monde : en plus de cacher l'existence de Sanctuaire au Paradis et à l'Enfer, elle drainera les pouvoirs des Nephalems dans le but de diminuer progressivement leur puissance de génération en génération.

Rapidement, Inarius devint omnipotent. L'Ange fit bâtir la Cathédrale de la Lumière et se fit passer pour un prophète, afin d'éviter de trop attirer l'attention sur lui. Connecté à la Pierre-Monde, il posséda alors une puissance de-la-mort-qui-tue sur Sanctuaire.

Lilith ne reste malgré tout pas en berne. Elle réveilla les pouvoirs cachés d'un fermier, Uldyssian, qui s'attaqua à Inarius… ainsi qu'à Lilith elle-même ! Le fourbe… Un combat titanesque s'ensuivit, au terme duquel Inarius fut vaincu. Ce fut là le tournant de Sanctuaire... Puisqu'en même temps, l'Enfer et le Paradis découvrirent l'existence de Sanctuaire !

Inarius fut capturé par le Conseil Angiris. Là, on se dit que ça va barder… Un vote fut lancé quant à l'avenir du royaume des mortels, à savoir s'il fallait le laisser ou bien le détruire. Au final, Sanctuaire fut sauvé, notamment grâce aux Archanges Auriel et Tyrael, qui firent face aux protestations d'Imperius, qui voyait les humains comme une abomination.

Mephisto, Seigneur de la Haine, fit un pacte avec les Anges : il laissera Sanctuaire évoluer par lui-même à condition qu'il puisse emmener Inarius en Enfer et le torturer comme bon lui semble. Les Anges, complètement solidaires, acceptèrent… Le bon Inarius serait d'ailleurs encore actuellement en Enfer, les ailes coupées et les paupières arrachées, contemplant pour l'éternité son corps mutilé. Sadique le Mephisto…

La Guerre du Péché



Le Grand Conflit devint la Guerre du Péché lorsque Sanctuaire fut découvert. Les Trois (Mephisto, Baal et Diablo) découvrirent quelque chose d'intéressant dans le royaume des humains : il leur est impossible d'y déployer tout leur pouvoir (cela concerne aussi les Archanges). Toutefois, il y avait autre chose : l'énergie émanant des âmes des humains les servant pouvait leur donner une source d'énergie utilisable à souhait, que se soit en Enfer, au Paradis, ou même sur Sanctuaire. Intéressant pour mettre la pâtée au camp adverse…

Le Paradis et l'Enfer s'attacha donc à mettre les humains dans leurs petits papiers. La domination sur le plan des mortels donneraient un avantage décisif dans la guerre, avec les âmes des humains à la clé.

Deux cultes virent ainsi le jour sur Sanctuaire : le culte de la Lumière pour le Paradis, et la Triune pour l'Enfer. A travers ces cultes, l'Enfer tentait de corrompre l'humanité, tandis que le Paradis voulait la protéger de ces desseins, et d'y instaurer l'ordre.

Tous les humains n'étaient pas au courant de cette Guerre du Péché. Seuls quelques uns étaient au fait de l'existence d'êtres supérieurs marchant sur leur royaume. Ces derniers choisirent leur camp et bataillaient pour leurs convictions, ce qui attira le respect et la haine des Démons.

Horazon, mortel appartenant au clan Vizjerei, une confrérie de mages ancestraux, avec son frère Bartuc, étudiaient les démons depuis longtemps. Il réussit à appeler certains d'entre eux et les forçait à le servir. Les démons, pas très content de voir les leurs sous la tutelle d'un humain, cherchèrent à se venger de lui, mais Horazon se protégeait bien dans son Sanctuaire des Arcanes. Les Démons corrompirent son frère Bartuc, séduit par les forces des ténèbres, et conduisirent un affrontement entre les légions de Démons et le clan Vizjerei. Bartuc était véritablement devenu un démon assoiffé de sang, si bien qu'on le surnomma rapidement le Seigneur-Guerrier de sang.

Les Trois sur Sanctuaire


L'Exil Sombre



Alors que les Trois frères tournaient la tête vers le royaume humain, clé de la victoire contre le Paradis dans la Guerre du Péché, les quatre autres Démons Mineurs mirent en cause leur autorité. Il s'ensuivit alors un conflit entre Démons. A la base, les Démons Mineurs pensaient à tort que les Trois avaient peur de continuer la guerre contre les forces du Paradis. Frustrés par l'arrêt du Grand Conflit, Azmodan et Belial décidèrent de renverser les maitres de l'Enfer, et de guerroyer contre les Anges à leur manière.

Les deux Démons Mineurs s'assurèrent le soutien de leurs suivants et mirent en place un plan leur permettant de mettre fin à la Guerre du Péché et relancer le Grand Conflit jusqu'à l'Armageddon. Un avenir radieux en somme. Une guerre civile éclata en Enfer.

Les Trois firent face aux nombreuses légions qui se lançaient face à eux. Au moins le tiers de ces légions rebelles furent anéanties. Finalement, ils furent défaits par la Mort Cornue, conduite par Azmodan et Belial et bannis des Enfers vers le royaume des humains. Affaiblis et sans corps, les Trois exécutèrent le tristement célèbre Exil Sombre.

Azmodan espérait secrètement qu'une fois les Trois piégés dans Sanctuaire, les Anges en profiteraient pour s'y engouffrer et les anéantir, laissant ainsi les Portes du Paradis sans défense. Mais un Démon est un Démon, et une guerre civile éclata à nouveau en Enfer (de vrais enfants…) pour savoir qui de Belial ou d'Azmodan aurait le plus d'autorité.

La capture des Trois



Nous retrouvons donc les Trois, exilés sur le plan mortel, prêts à foutre un sacré dawa chez les humains de Sanctuaire. Ils étaient tellement mécontents du sort qu'on leur avait jeté qu'ils se vengèrent sur les humains, les pliant à leur volonté, et provoquant moult conflits au sein de l'Orient durant des siècles. Laissant derrière eux chaos et destruction, les Trois prirent petit à petit pied dans ce tout nouveau monde qui s'étendait devant eux.

Au Paradis, cette situation ne fut pas vue d'un très bon œil… Spécialement pour l'Archange Tyrael. De son propre chef, il se rendit sur Sanctuaire et constitua un ordre secret de magiciens dans le but de traquer les trois Démons : ce fut la naissance du clan Horadrim. Un seul objectif : restaurer la paix dans l'Orient en stoppant tous les dégâts causés par les Trois. Pas une mince affaire… Mais Tyrael à leurs côtés, on se dit que tout est possible. Ce clan est composé en réalité d'une réunion des trois grands clans majeurs de l'Est, et possédait une arme capable de neutraliser les Grands Démons : les Pierres d'âmes. Ces pierres ont été créées sous les ordres de Tyrael, dans le but de contenir l'essence d'êtres puissants.

Aussitôt dit, aussitôt fait, les Horadrims se mirent en route et traquèrent les Trois. Le premier à tomber fut l'aîné : Mephisto. Capturé à Kehjistan, il fut emprisonné sous le Temple de la Lumière dans la capitale Kurast, où les moines du Zakarum, l'un des ordres de la Lumière, veilleraient sur la Pierre d'âme du Seigneur de la Haine..



Ensuite, ce fut au tour de Baal de se faire prendre par les magiciens. Leur grand frère emprisonné, lui et Diablo s'enfuirent vers Aranoch, où Baal se cacha à l'intérieur de la cité de Lut Gholein pendant trois jours. Il partit ensuite vers le désert, mais fut intercepté par les Horadrims. Lors de l'affrontement, Baal réussit à pervertir sa Pierre d'âme, rendant ainsi son emprisonnement impossible. Que nenni, ce n'était pas compter sur le courage de ces magiciens. Tal Rasha, l'un des plus puissants mages de l'ordre, offrit son corps comme une prison pour le Démon. Par son sacrifice, Tyrael emprisonna l'essence du Seigneur de la Destruction contenue dans Tal Rasha à l'intérieur d'une tombe secrète au Canyon des Grands Mages, où les deux esprits cohabitant combattraient pendant l'éternité.

Jered Cain et les Horadrims restants partirent ensuite à la recherche de Diablo, le dernier des Trois, et parvinrent à le trouver à Khanduras, suivant sa trace grâce aux vagues de terreur que le Démon laissait derrière lui. Après une bataille épique, le Seigneur de la Terreur fut capturé au sein de sa Pierre d'âme, puis fut emprisonné dans un immense labyrinthe sous terre, près de la rivière Talsande, dans une ville appelée Tristram. Jered Cain fit bâtir un immense monastère au dessus de ce labyrinthe, afin de surveiller la Pierre d'âme.




Ce fut la fin de la traque des Trois. Tout sembla retourner dans l'ordre sur Sanctuaire. Ouf !

… Non, pas ouf. Ce serait trop facile voyons…

La fin des Horadrims



Sans quête à accomplir, le nombre de mages Horadrims diminua considérablement, jusqu'à disparaître complètement. Le Grand Monastère tomba en ruine, alors que plus bas, une Pierre rouge vibrait et réclamait la liberté.

Eparpillés, les Trois étaient toujours là. Emprisonnés certes, mais présents. Leur influence portait toujours sur Sanctuaire. Baal luttait indéfiniment pour le contrôle du corps de Tal Rasha dans son tombeau.

Mephisto, enfermé à Kurast, réussit à pervertir les membres du Zakarum et les força à construire l'Orbe d'Envoûtement, artefact grâce auquel il serait capable d'étendre son influence dans tout Kurast. Un seul du membre Zakarum réussit à résister à l'influence du Seigneur de la Haine : le Que-Hegan, autrement dit le leader du Zakarum, Khalim. Ainsi, Mephisto ordonna à ses suivants de l'assassiner brutalement et d'éparpiller ses restes dans tout Kurast.

Il ordonna ensuite au Grand Conseil du Zakarum de briser sa pierre d'âme. Six fragments furent confiés aux membres du Grand Conseil, le septième fragment, le plus gros, étant donné à Sankekur, nouveau Que-Hagan, qui deviendra alors la forme humaine de Mephisto sur Sanctuaire, forme approximative de sa véritable apparence. Il utilisa ses nouveaux serviteurs à ses propres fins, en se nourrissant de sacrifices humains.

Un peu plus tard, Mephisto envoya l'un de ses serviteurs, l'Archevêque Lazarus, vers les forêts d'OuestMarch, dans le but de libérer Diablo à Tristram. Le Temple du Zakarum perdit alors toute sa gloire passée, et le Temple de la Lumière fut rebaptisé le Temple Noirci. Il ne reste pas en berne le Mephisto, toujours au premier plan…

Le retour de la Terreur


Situation à Khanduras



Plusieurs années après l'ère des Horadrims émergea une grande période de prospérité dans les pays de l'Ouest. Petit à petit, de nouveaux royaumes se développèrent autour de Khanduras grâce à l'arrivée de colons venus de l'est, avec leurs lots de petits conflits mineurs vis-à-vis de la capitale et de problèmes de propriétés… Les embrouilles classiques quoi !

La paix dura donc. Khanduras établit un partenariat avec le grand royaume nordique d'Ouestmarch, qui devint ainsi un puissant allié et un partenaire commercial fructueux.

Il ne fut pas beaucoup de temps pour que l'ordre du Zakarum (l'ordre du Temple de la lumière je vous rappelle) débarque dans l'Ouestmarch et ses environs. Cette nouvelle religion fut adoptée avec succès par ces nouveaux fidèles, séduits par la doctrine d'entrer dans la Lumière et d'abandonner l'Ombre qui se cache dans leurs âmes. Ouestmarch et ses habitants entreprirent d'aider leur nouvelle religion à s'étendre et à se développer. Pour ce faire, le royaume nordique appela ses voisins, spécialement Khanduras, à se convertir. Espérant qu'ils se tourneraient vers ce « Nouveau Commencement », comme eux l'avaient fait, le résultat fut un échec. Khanduras refusa de laisser entrer ces prêcheurs du Zakarum, et les relations diplomatiques entre les deux grands royaumes s'effritèrent.

Un évènement inattendu eut alors lieu. Un seigneur nordique, Leoric, arriva au Khanduras et se proclama roi au nom du Zakarum. On peut dire que lui, il en a…

Le peuple de Khanduras, appréciant sa pureté évidente l'accepta comme tel. Le Roi Leoric s'installa donc à Tristram, au vieux monastère abandonné, accompagné de ses chevaliers, de ses prêtres et de son conseiller, l'Archevêque Lazarus. Ca vous dit quelque chose hein ? Si si, celui de l'ordre du Zakarum, converti par Mephisto. Contrairement à son roi, ce conseiller n'est pas pavé de bonnes intentions, et n'est pas là pour être le reflet des belles promesses de son ordre.

Le règne de Leoric fut certes difficile au début, la venue d'un roi étranger laissant encore quelques réticents, mais sa loyauté et sa justice fit de lui un bon roi, cherchant uniquement à protéger ses sujets de l'Ombre et à les guider vers la Lumière.

Les relations avec Ouestmarch se détendirent le temps de son règne, et la paix perdura… Du moins au début.

L'Eveil de Diablo



Il ne fallut que quelques temps à Diablo pour s'éveiller. Emprisonné dans sa Pierre d'âme au fond du labyrinthe sous la monastère, Diablo s'immisça dans les cauchemars de Lazarus et le poussa à venir à lui. L'Archevêque s'engouffra dans les profondeurs de Tristram et arriva devant la Pierre d'âme du Seigneur de la Terreur. Totalement influencé par la Terreur, il brisa la Pierre d'âme et libéra le Démon. Diablo était libre ! Oui, libre, mais très affaibli par son long sommeil, et dans le besoin urgent de trouver un être pouvant l'héberger. Comme vous pouvez vous en douter, il n'était pas genre à taper à la porte et à demander hospitalité. Et comme il n'avait pas du tout la folie des grandeurs, il choisit Leoric comme cible forcée.

Derechef, le Démon tenta de prendre possession de l'esprit du roi. Leoric combattit avec toute sa force le Seigneur de la Terreur, si bien que Diablo lui-même ne put remporter le combat face à sa cible.

Leoric, ne sachant pas d'où venait le mal qui persécutait son sommeil cacha cette mystérieuse présence à ses prêtres et ses proches, tentant en vain de l'anéantir lui-même grâce à sa foi. Courageux… Mais téméraire. Leoric succomba face à Diablo. Lazarus à ses côtés, lui-même totalement dévoué au Démon et gardien des plans de son maître, le roi perdit tout honneur et toute pureté. Bientôt, les habitants de Khanduras et les prêtres du Zakarum décelèrent chez leur roi des changements et des attitudes peu habituelles. Lui, autrefois si fier et si droit, apparaissait comme une forme sombre, dépravée et instable.

Pis encore, ceux qui osaient contester l'autorité de leur roi se voyaient exécutés sans préavis. Les citoyens de Khanduras commencèrent à vivre dans un début de terreur, voyant leurs chevaliers se rendre dans les provinces voisines afin d'assurer leur loyauté auprès de leur roi. Bientôt, le bon Roi devint le Roi Noir.

Diablo aux commandes, Leoric perdit petit à petit pied et devint fou. Il se mis à dos contre ses plus proches amis et conseillers, et même ses propres chevaliers. Lachdanan, Capitaine des Chevaliers de l'Ordre de la Lumière et Champion du Zakarum, voulut en savoir plus, mais ne put faire face qu'à Lazarus qui l'envoya paitre, tout en lui reprochant de ne pas avoir foi en son roi. Le pire arriva, Lachdanan fut accusé de trahison par l'Archevêque. Le doute s'installa de plus belle auprès des chevaliers et les prêtres de Leoric, connaissant Lachdanan et sa loyauté. Rapidement, la folie du roi devint évidente.

Ce fut un sacré contretemps pour Lazarus de contenir les doutes et les suspicions des citoyens. La révolte grondait, et cela allait à l'encontre des plans de son maitre. Aussi fit-il tourner les regards vers d'autres évènements. Il réussit à convaincre Leoric que le royaume d'Ouestmarch conspirait contre Khanduras et souhaitait s'en emparer. Aussitôt dit, Leoric envoya son armée vers le royaume nordique faire la guerre. Les contestations de ses conseillers furent inutiles. Le roi était fou de rage face aux faux complots d'Ouestmarch. La guerre était déclarée.

Lachdanan, contre cette guerre ridicule, fut malgré tout envoyé en première ligne. Certains prêtres furent envoyés en mission diplomatique, ce qui laissa Lazarus respirer. Les gêneurs étaient partis ! Doué l'Archevêque…

Le destin du prince



Tristram pratiquement vidée de toute opposition, Diablo s'empressa de prendre le contrôle total du corps de Leoric. Mais ce dernier, bien que devenu fou, combattait toujours intérieurement. Le Démon contrôlait pourtant la quasi-totalité de l'âme du Roi, mais Leoric rejetait continuellement l'essence de son oppresseur.





Qu'à cela ne tienne ! Diablo avait d'autres vues pour sa future victime. Il décida donc d'abandonner son logis royal pour… Albrecht, le fils du roi. Il ne se refuse rien le Diablo, que du sang royal.

Il abandonna donc le corps de Leoric qui, suite au trépas infligé par le Démon et l'âme devenue corrompue, devint complètement fou. Lazarus traîna Albrecht dans les catacombes du monastère et le présenta devant Diablo. L'enfant, complètement terrifié, ne fut pas bien difficile à corrompre pour le Seigneur de la Terreur. L'innoncence et l'âme sans défense d'Albrecht en faisait une cible de choix.

Rapidement, Diablo prit possession de l'âme de l'enfant, déchirant son esprit et inondant sa tête de rires hideux et de cauchemars horribles. Albrecht croula sous le poids du Démon et bascula dans l'Ombre. Diablo était là, voyant à travers les yeux du jeune prince et se nourrissant de ses peurs continuelles. A partir de ce moment, Diablo mit en place son règne…

De l'imagination de l'enfant, Diablo construisit son armée. Les pensées macabres, les monstres et squelettes issus des cauchemars d'Albrecht, Diablo les rendait réels. Partout dans les catacombes, des êtres répugnants à souhait émergèrent, des murs ou du sol, sous les yeux horrifiés du prince impuissant. Là réside le pouvoir du Seigneur de la Terreur : se nourrir des images d'autrui pour les rendre réelles. Rapidement, avec l'aide des images tourmentées de son hôte, Diablo infesta les couloirs du labyrinthe de ses créatures diverses et variées, ou règnait désormais la Terreur.

Petit à petit, le corps d'Albrecht changeait pour prendre l'apparence du Démon. Ses yeux devinrent rouges, des cornes lui poussèrent sur le crâne et des côtes traversèrent sa chair. Sa puissance grandissait au plus profond de Tristram, attendant l'heure de sortir et de libérer ses frères Mephisto et Baal et reprendre ce qui leur avait été enlevé : leur règne en Enfer.

Mort et trahison



Le Khanduras et Ouestmarch bataillèrent farouchement pendant la guerre qui les opposèrent, mais le vent tourna en faveur du royaume nordique. Les armées du Khanduras, largement en infériorité numérique, furent décimées et balayées. Lachdanan, sentant bien que la défaite était imminente, ordonna la retraite et fuya vers Tristram. Tristram...
Ses yeux ne le trompèrent hélas pas. Sa ville avait bien changé à son retour. Le pouvoir de Diablo et la folie du Roi Noir lui avait donné une apparence macabre derrière ses édifices en ruine. Lachdanan et les survivants de la guerre découvrirent l'horrible spectacle organisé peur leur roi à leur retour.

Leoric, ayant appris la disparition de son fils Albrecht, devint complètement paranoïaque. Il vit des complots dans les yeux de tous les habitants de Tristram. Il les soupçonnait d'avoir enlevé son fils et de le cacher quelque part. Malgré les protestations des accusés, Leoric, dans sa colère, les fit exécuter. Puis ce fut au tour de Lachdanan et de ses hommes de subir le joug du Roi Noir. A peine de retour de la guerre, Leoric les fit arrêter. N'ayant plus l'Archevêque Lazarus, celui-ci ayant mystérieusement disparu, Leoric ne raisonnait plus, seule sa folie et sa colère le guidait aveuglément.

Accusé de complot et de trahison, Lachdanan ne resta pas en berne, et surtout ne voulait pas voir ses hommes exécutés pour la folie d'un homme. Une bataille interne s'ensuivit, qui les conduisit jusqu'au monastère, où les gardes du roi furent vaincus. Encerclé et esseulé, Leoric ne se rendit pas et cracha aux pieds de Lachdanan, qu'il injuria et traita de traitre, alors que ce dernier ne cherchait qu'à savoir ce qui se tramait derrière le comportement inhabituel de son roi.

Non sans regret, Lachdanan tira son épée et transperça le coeur noirci de son roi. Ce dernier prononça ses derniers mots : dans un cri sombre et surnaturel, il lança une malédiction à tous les hommes présents et les condamna à la damnation éternelle. Morts, mais sans repos éternel, Lachdanan et ses hommes fuirent dans les profondeurs du monastère...

L'Avènement de Diablo



Tristram était désormais sans défenses. Sans défenses face à la puissance du Démon qui résidait dans ses profondeurs. Diablo avait la route dégagée pour poursuivre sa quête. Et avec l'aide de Lazarus, il y parviendrait.

Pour les villageois, c'était la fin. Leur roi était mort, tué par ses prêtres et chevaliers. Ces derniers damnés, et le prince Albrecht disparu. La ville dépérissait peu à peu. Pis encore, certains affirmaient voir des lumières étranges dans l'enceinte du monastère, accompagnées de formes diaboliques et des cris démoniaques. Brrr...

Bientôt, Tristram ne fut plus qu'une ville fantôme. Nombreux s'exilèrent, loin des ombres rampantes de la nuit. Seuls quelques uns décidèrent de rester, et ne reçurent aucune visite de l'extérieur. Il devint très déconseillé de sortir la nuit et il était conseillé de se claquemurer chez soi. Le monastère resta isolé, plus personne n'osant s'en approcher. Des rumeurs circulaient, à propos de nouvelles disparitions, d'enlèvements par des créatures étranges. Et qu'un jour, des monstres émergeraient du labyrinthe pour attaquer la ville. Tout espoir s'amenuisa petit à petit dans leur cœur.

L'espoir... Ce sentiment revint soudain avec Lazarus. Ce dernier était de retour au village, clamant qu'il avait été enlevé dans les catacombes du monastère, capturé par le démon du labyrinthe. Un élan de courage et de bravoure envahit les villageois cupides et naïfs, par l'envie d'en découdre et de sauver leur prince, capturé lui aussi selon Lazarus.
Armés de pelles, de fourches et de torches, ils partirent le cœur vaillant à l'assaut du monastère, suivant Lazarus sans savoir ce qui les attendait...

Pas de surprises. Diablo les attendait bien gentiment et ce fut un véritable massacre. Attendus par un démon boucher et par Leoric lui-même, transformé en Roi Squelette, le sang coula à flot. Peu d'entre eux survécurent à ce génocide, et ceux là même ne purent guérir de leurs blessures. Une Terreur sans nom avait inondé leur âme, et la folie sembla les gagner progressivement. La peur régnait à Tristram, et Diablo s'en nourissait. Son heure approchait.

Le combat des Trois


L'arrivée d'un héros



En ces temps sombre, Tristram resta très peu peuplée. Deckard Cain, dernier descendant des Horadrims et de Jered Cain, celui-là même qui avait emprisonné Diablo dans sa Pierre d'âme, contempla le monastère, aussi baptisée cathédrale, avec effroi. Les principaux villageois restants se prénommaient Griswold, Pépin, Ogden, Farnham, Wirt, Gillian et une mystèrieuse sorcière du nom d'Adria. Beaucoup de valeureux aventuriers tentèrent de pénétrer dans les catacombes afin de mettre fin à la Terreur qui y régnait, mais aucun n'en sortit vivant.

Pourtant, un héros arriva un jour à Tristram. Deckard Cain vit en lui l'espoir et le prit sous son aile. Il partagea tout son savoir et sa sagesse avec celui qu'on appela le Rodeur. Peu à peu, ce héros décima les armées du Seigneur de la Terreur, tuant Lazarus lui même, le démon boucher et le Roi Squelette. Au terme d'une quête épique, Diablo fut vaincu, son dernier cri diabolique perçant les fenêtre de la cathédrale. Le Rodeur ressortit, couvert de sang, victorieux.

S'en fut fini ! Deckard Cain et les villageois furent soulagés. Leur héros reçut toute la célébration qu'il méritait après cet exploit. Pourtant, Deckard Cain resta sceptique. Le Rodeur avait changé...

Le Rodeur Noir



En effet, la suspicion de Deckard Cain était fondée. Le Rodeur n'avait vraiment vaincu Diablo. En réalité, il avait réussi à s'enfoncer sa Pierre d'âme dans le crâne, afin de contenir la puissance du Démon. Acte courageux, mais fort imprudent. Rapidement, l'essence de Diablo reprit le dessus, et l'âme du héros fut corrompue. Il devint le Rodeur Noir.

Il quitta Tristram, laissant derrière lui une horde de démons qui ravagèrent la ville, et se dirigea vers l'est, vers Lut Gholein, pour libérer ses frères. En chemin, il rencontra un simple homme, Marius, qui le suivit dans son trajet, sans savoir la véritable nature du Rodeur.

Diablo n'était plus tout seul désormais. Andariel, Démone Mineure, décida de l'aider à libérer ses frères en bloquant le passage vers Lut Gholein, dans le cas où d'autres aventuriers décideraient de le stopper... Et c'est ce qui se passa. Un groupe d'aventuriers se mirent en quête d'empêcher le Démon d'arriver à ses fins. Ils libérèrent Tristram et Deckard Cain des démons qui y siégeaient, et se lançèrent à l'assaut du monastère des rogues, appartenant autrefois à la Sororité de l'Oeil Aveugle, mais désormais siège d'Andariel.

La Maitresse de l'Angoisse fut vaincue, et le passage vers Lut Gholein libéré. Mais le Rodeur Noir, accompagné par Marius, avait de l'avance...

Ces derniers parvinrent à atteindre le désert et à se rendre dans la tombe de Tal Rasha, où était enfermé Baal. Malgré l'intervention soudaine de l'Archange Tyrael, Marius libère naïvement Baal en ôtant la Pierre d'âme du torse de Tal Rasha. Le Seigneur de la Destruction fut enfin libre à son tour !

Lorsque le groupe d'aventuriers parvinrent jusqu'à la tombe, ils ne trouvèrent que Duriel, un autre des quatre Démons Mineurs, gardant l'entrée. Nouveau combat (passons les détails...), le Démon est vaincu, et Tyrael, affaiblit, est libéré par ces nouveaux héros. Le Rodeur Noir et Baal se sont déjà rendus vers Kurast, vers Mephisto.

La fin des Trois



Marius regretta vite ses actions. Il assiste à un spectacle horrifiant : le Rodeur Noir, désormais métamorphosé en Diablo, Tal Rasha, sous le contrôle de Baal, et Mephisto, ouvrant un passage vers l'Enfer. Possédant toujours la Pierre d'âme de Baal entre ses mains, Marius hésita... Lui, à qui Tyrael avait subrepticement confié la mission de détruire cette Pierre dans la Forge de l'Enfer, se défila et partit.

Rapidement, le groupe d'aventuriers arriva sur place et se confrontèrent à Mephisto. Le Seigneur de la Haine fut finalement vaincu au terme d'un impressionnant combat. Les champions emmenèrent sa Pierre d'âme en Enfers via le passage ouvert, pour affronter Diablo et mettre un terme à ses ambitions... Mission qu'ils réussirent finalement ! Diablo vaincu, les aventuriers détruisirent sa Pierre d'âme et celle de Mephisto dans la Forge de l'Enfer.

Il n'en resta plus qu'un... Baal !
Ce dernier voulait avant tout récupérer sa Pierre d'âme, assurant ainsi sa propre sécurité.
Il retrouva Marius, claquemuré au sein d'un hôpital psychiatrique, et écouta son histoire en se faisant passer pour l'Archange Tyrael. Au terme de son histoire, Marius donna la Pierre à Baal, qui révéla son identité et assassina Marius.

Possédant la même folie des grandeurs que ses frères, le Seigneur de la Destruction se rendit vers le Mont Arreat, à l'endroit où se trouve la Pierre Monde. Derechef, les aventuriers se mirent à sa poursuite, affrontant son armée et foutant une raclée au Démon. Hélas, la victoire n'était que de courte durée... En effet, Tyrael apprend à Deckard Cain et aux nouveaux héros qu'avant de mourir, Baal avait corrompue la Pierre Monde. Sachant les conséquences irrémédiables, Tyrael prit la décision et la responsabilité de la détruire.



Epilogue


Nul ne sait quelles seront les conséquences de l'acte de Tyrael. La Pierre Monde, autrefois créée par Inarius, détruite, Sanctuaire est supposé être visible par tous, et chacun peut désormais s'y rendre sous sa forme originelle et en pleine possession de ses pouvoirs, Anges ou Démons.
Alors qu'en Enfer, Belial et Azmodan règnent toujours, personne ne sait ce qu'il est advenu de Tyrael, retourné au Paradis. Comment ont réagi les membres du Conseil Angiris face à cette nouvelle? Spécialement Imperius, toujours irrité de l'existence du royaume humain. Les Trois sont-ils bels et bien éliminés? Quel avenir pour Sanctuaire?...

Cet article a été vu 5255 fois

Diablo et Blizzard Entertainment sont des marques
ou marques déposées de Blizzard Entertainment , Inc. aux USA et/ou dans d'autres pays.
Toutes les autres marques commerciales et/ou déposées appartiennent à leurs propriétaires respectifs.
Copyright © 2009 Univers Virtuels pour le contenu du site.
Design : Lord Coxie Template: Cypher, Code: JB